Premier clin d’œil: 5 choses à savoir du Mazda CX-50

L’un des rares véhicules Mazda fabriqués en Amérique du Nord n’est pas un Toyota Corolla Cross. Nous répétons: le nouveau Mazda CX-50 2023 n’est pas un Toyota Corolla Cross.

Put faire bref, et au risque de vous faire perdre votre latin … numérique, voici très précisément où, dans la famille vroum-vroum, s’ installera le VUS portable Mazda CX-50 2023, à boy débarquement chez les concessionnaires canadiens au printemps prochain: équipé de série de la traction intégrale et d’un peu plus d’espace intérieur que pour le Mazda CX-5, le nouvel utilitaire s’ adjoindra des atouts “plein air” et exigera (probablement) un excess de 3300$, un peu comme le Mazda CX-30 est venu le faire put le Mazda CX-3.

Bon, maintenant que cela est dit, voici cinq choses que vous devez savoir du tout nouveau Mazda CX-50 2023, qui se réserve exclusivement à l’Amérique.

# 1 Ceci n’est pas un Toyota Corolla Cross
Nous répétons: le Mazda CX-50 n’est pas un Toyota Corolla Cross. Oui, les deux véhicules utilitaires compacts sont fabriqués à Huntsville, en Alabama, dans la toute nouvelle usine conjointe 50-50, la Mazda Toyota Production (MTM).

Mais là s’ arrêtent les similitudes entre les deux VUS, pour le moment du moins. En effet, alors que le Toyota Corolla Cross est assemblé à même la plateforme TNGA de Toyota sur la chaîne de montage “Apollo”, le Mazda CX-50 est construit à partir de la plateforme des Mazda CX-3/ CX-30 et ce, sur sa ligne de mosaic particulière, la “Exploration”.

Pour la tiny histoire, soulignons que Mazda fabrique la majorité de ses véhicules au Japon– à Hiroshima, Miyoshi et Hofu. Rarement le constructeur a-t-il assemblé ses véhicules en sol nord-américain. Il y a eu certes un partage d’usine avec Ford en banlieue de Détroit, au Michigan, dans les années 1990 et 2000; et il y a actuellement cette usine de Salamanca au Mexique, où sont assemblées ses voitures compactes (et où on a momentanément assemblé les Toyota Yaris/Scion iA).

C’est donc dire que les CX-50 sont les tout premiers véhicules Mazda à s’ extirper d’une ligne de montage nord-américaine qui leur soit unique.

# 2 Deux moteurs– et de l’électrique à l’horizon
Si vous jetez un œil aux groupes motopropulseurs qui équipent le Mazda CX-5, vous saurez tout de ce qui propulsera le Mazda CX-50 2023. De base, on aura donc affaire au même quatre cylindres SkyActiv atmosphérique de 2,5 litres à aspiration naturelle, put 187 chevaux et 186 lb-pi, jumelé à la boîte automatique 6 relationships.

Dans les CX-50 plus étoffés, on retrouvera le moteur quatre cylindres SkyActiv turbo de 2,5 litres, put 250 chevaux et 320 lb-pi. Sans livrer de spécifications précises, Mazda soutient que cet organe turbo pourra remorquer “plus que pour le CX-5”. Sauf qu’avec une capacité maximale de 910 kg (2000 livres), disons que le CX-5 n’est pas très difficile à battre, sur ce strategy.

Cela dit, Mazda ne cache pas l’arrivée, “éventuellement”, de variantes hybrides et électriques, promote comme il ne cache pas que ces setups “zéro émission” miseront sur la technologie d’hybridation de Toyota. Rien n’est cependant dit quant à l’échéance de production, ni s’ il y aura– ou pas– une variation hybride rechargeable (plug-in ).

Post content
Pour la tiny histoire, encore une fois, rappelons que Mazda Canada ne nous a brièvement proposé qu’un (seul) véhicule hybride: boy Mazda Tribute Crossbreed (2008-2009), qui n’était était en fait qu’un clone du Ford Getaway Crossbreed. Et si le constructeur japonais commercialise actuellement un modèle 100% électrique, reste que le Mazda MX-30 vendu au Canada ne l’est, put le moment du moins, que dans les districts du Québec et de la Colombie-Britannique.

# 3 L’AWD de série– put s’ aventurer “presque” partout
C’est de série que le Mazda CX-50 proposera la grip intégrale, contrairement au Mazda CX-5 qui l’offre en alternative. Et en l’honneur de boy nouveau VUS “plein air”, Mazda a complètement repensé boy système i-ACTIV.

Au menu: un nouveau système de sélection des modes de conduite appelé Mi-Drive– pour Mazda Intelligent. Quatre modes seront offerts, soit normal, sporting activity, remorquage et tout-terrain.
Vous avez bien lu: alors que les dispositifs AWD se déclinent en de plus en plus de settings– neige, boue, sable, gravier, ornières, alouette– Mazda a choisi de n’offrir qu’une seule sélection off-road.

” Une panoplie de modes, ça paraît exotique dans une salle de montre, mais nous trouvons que ça peut porter à confusion”, a expliqué l’ingénieur en chef Dave Coleman. D’autant que, trop souvent, les problems réelles sont à mi-chemin entre deux modes. “C’est pourquoi brain avons emprunté une approche différente, celle qui n’oblige pas le conducteur à deviner, dit encore Coleman. Vous quittez le bitume? C’est ce mode-là que vous voulez, point final.”

Ajoutez une féroce exercise du contrôle G-Vecteur, un convertisseur de pair qui se verrouille sur le tard et des freins qui s’ engagent plus longuement, notamment en montée abrupte, et vous avez là, dit Mazda, de quoi vous “aventurer presque partout”. Cela dit, plutôt que d’en référer au slogan Jeep (Go Anywhere ), nous dirions plutôt que le prochain “tout-terrain” de Mazda aura sans doute ce qu’il faut put se lancer à l’assaut des territoires “Wilderness” et “Cross-country” de ce monde.

# 4 Les prix– et le trendy facteur
Ce n’est que quelques semaines avant le débarquement en concession, au printemps prochain, que Mazda Canada dévoilera les niveaux d’équipements et les étiquettes de boy nouvel utilitaire. Mais déjà, on peut faire des suppositions.

Ainsi, si l’on se fie à l’écart qui existe entre les benjamins Mazda CX-3 et CX-30, le prix de base du CX-50 devrait s’ installer à 3300$ au-dessus des 29 650$ du Mazda CX-5, soit légèrement sous les 35 000$, une fois les frais de transportation et préparation (1900$) inclus.

Au-delà des prix, ce qu’il faudra surveiller de ce Mazda CX-50, ce sont les accessoires “tout-terrain” avec lesquels il lotions possible de le garnir. Il y a ces décalques noirs au capot qui, là encore, rappellent certains véhicules Jeep, il y a ces pneumatiques agressifs put quitter les sentiers battus.

Article web content
Et il y aura ce porte-bagages optionnel, à installer sur les rails de pavillon qui, eux, seront offerts de série. Mazda fait promote un plat avec cet “équipement”, soulignant sa strong suit capacité de fee, mais aussi kid accessibilité, merci à un toit “abaissé” et à de très grandes ouvertures put les portières arrière.

# 5 Une small dernière put la route …
Chez Mazda, on ne niaise pas avec les … couleurs. Le constructeur à l’origine du Rouge Cristal métallisé (2012) et du Gris Mécanique métallisé (2016 ), deux teintes qui se sont répandues chez la compétition comme … un gallon de peinture renversé, remet ça avec un nouveau coloris extérieur: le Sable de Zircon.

Dans l’habitacle, on retrouve ce qui fait l’une des grandes forces de Mazda: un intérieur conçu, assemblé et agencé avec la même skill que s’il s’était agi d’un véhicule de luxe. Là repetition, une nouvelle teinte put décorer tout ça: le Terra Cotta. Oh, et une p’tite dernière put la path: le CX-50 2023 products le leading véhicule de la famille Mazda à offrir l’optionnel toit panoramique. Il était temps, direz-vous …